NintendoLand : Un équivalent de WiiSport ?


nintendoland1

 

NintendoLand peut sembler de prime abord à ce genre de jeu, mais heureusement pour nous les 12 attractions qui constituent le jeu sont vraiment complètes.

Les attractions se décomposent en 3 types :

  • Les attractions coopératives (jouable seul ou à plusieurs)
  • Les attractions compétitives (minimum de deux joueurs, logique)
  • Les attractions solos (1 joueur)

Parmi les 3 attractions coopératives, on retrouve Zelda, Pikmin et Metroid. Trois univers riches et différents qui permettent à plusieurs joueurs de faire des niveaux de plus en plus difficiles. Il existe énormément de niveau (et des « cachés ») et surtout, pour tous les finir au niveau AS, je vous souhaite bien du courage. Ces trois attractions sont clairement faciles au début pour les joueurs occasionnels puis elles deviennent difficiles pour apporter du challenge aux joueurs chevronnés.

nintendo-land-2

Les attractions compétitives sont les plus fun à jouer. Un joueur joue sur le Gamepad et les autres jouent à la wiimote sur la tv. Cela montre clairement le gameplay asymétrique que Nintendo met en avant depuis la présentation de la console. On se retrouve successivement chasseur puis pourchassés, tout cela dans les univers de Mario, Luigi’s Mansion et Animal Crossing. Vous débloquez des nouveaux mondes au fur et à mesure que vous jouez afin de renouveler le plaisir du jeu.

Enfin les attractions solo sont aussi très addictives, complètes et difficiles. Les capacités du GamePad sont astucieusement utilisées et l’envie de finir chacune des attractions à 100% est omniprésent. Je ne vais vous énumérer les attractions dans cette article, mais sachez que ces attractions valent le coup d’être jouée.

Rajoutez à tout cela 5 tampons (succès) par attraction (difficile à obtenir) plus pléthore de récompenses à débloquer et à admirer dans la place principale de NintendoLand et vous obtenez là un jeu riche et addictif(bien loin d’un WiiSports) qui vous scotchera vous, votre famille et vos amis de longues heures.

Laisser un commentaire